A la découverte des vlaamse café

BLOG  maandag 18 februari 2013 Florence A.

Chaque jour, les Flamands envahissent davantage le centre de la capitale. Il n’y a plus de doute là-dessus. Pis encore: dans certains quartiers et établissements, on vous adressera la parole en Néerlandais !

Je rigole bien sûr. J’adore les Flamands. A commencer par mon amoureux. Pourtant, il est pire qu’un Flamand: c’est un Anversois. Et ça, ce ne sont pas les francophones qui l’affirment. C’est dire! Vous n’êtes pas de mon avis ? Vous trouvez que nos voisins du Nord sont parfois anti francophones, voire carrément agressifs ? Si c’est le cas, je pense qu’il est temps que vous alliez les rencontrer en vrai, dans leurs endroits de prédilection. Vous le constaterez assez rapidement, ils ne sont pas méchants, ils ne mordent pas, sont même carrément plutôt sympas, bons vivants, et aiment (comme nous) boire un petit godet dans des bars et autres lieux de détente.

Aujourd’hui, dans le climat actuel, il est temps d’agir. Il est temps d’aller vers l’autre. Parce qu’il faut que nous arrêtions de faire la part belle aux clichés, de croire les ‘j’ai entendu que’ etc. Alors bien sûr, peut-être qu’une mauvaise réaction pointera le bout de son nez. Après tout, y’a des cons partout. Mais je vous assure : si vous êtes courtois et sympas et que vous commencez vos phrases avec ‘Goeiendag ou Goedenavond’, vous serez très bien reçus. Ca vous tente ? CityPlug.be vous propose une petite virée dans un monde à la fois très proche et différent du nôtre.

Et pour les esprits fermés et xénophobes, suivez le guide : vous connaîtrez dorénavant les endroits à éviter afin d’être sûr et ne prendre aucun risque de découvrir une culture enrichissante.

Centre-ville

C’est évidemment le repère de nos amis flamands. Forcément, beaucoup moins bourgeois, et encore moins bobos, Uccle, Waterloo, et Ixelles n’ont pas beaucoup d’intérêt pour eux.

Rue de Flandres :

Elle porte bien son nom, celle-là ! Cette rue ancienne, qui traversait à l’époque Bruxelles d’est en ouest fut une des premières rues à être recouverte de pavés.

Roskam : une véritable institution !  Certains clament même haut et fort que ce bar sert la meilleure bière au fût (grâce à un réglage très précis de la température, des bulles et de la collerette) de Bruxelles…

Daringman : Martine est une patronne très conviviale et accueillante.  The Guardian a d’ailleurs élu ce bar comme étant un des meilleurs bars du monde. L’ambiance intimiste et son public constitué de fidèles en sont certainement les raisons.

Resto Henri : un restaurant réputé pour ses plats… qui peuvent être sublimes, mais malheureusement parfois inégaux lors de (mauvais ?) jours.

Au Laboureur : convivial, alternatif et cosmopolite. Mais peuplé malgré de tout de francophones.

Rue Antoine Dansaert

Walvis : Et encore une institution où l’on va autant pour boire un café le matin, que pour déjeuner le midi et que pour boire un verre en fin de soirée.

Archiduc : Un bar mythique qui accueillent les plus grands musiciens de jazz de notre pays.

Bar Béton : chouette petit bar. Dommage que le service soit un peu lent et détaché.

Entre les deux


De Markten
 : un des lieux de prédilection du chanteur Arno, que l’on voit souvent, à toute heure du jour et de la nuit, en terrasse.

Rue Orts

Le Coq : sombre et autrefois très enfumé, son ambiance est conviviale et son public constitué pour la plupart d’habitués.

De Beursschouwburg : haut lieu de la culture flamande, remis à neuf il y a quelques années, le Beurs propose des concerts, spectacles, projections et bien plus encore.

Place Sainte Catherine

Merlo : tenu par un des anciens barman du Roskam. Ouvert très tard le soir.

Vismet : un restaurant qui fait la part belle aux poissons. Et qui réussit également leurs cuissons avec une précision déconcertante.

Du côté de la rue de Laeken

KVS : Ce théâtre urbain qui a subi une sublime rénovation.

Bar Bik : Un restaurant à la carte originale et faisant la part belle à des beaux produits. Si seulement c’était moins bruyant…

Flamingo : un bâtiment magnifique, un café atypique où l’on vient pour luncher ou boire un verre…

Un peu éparpillés dans le centre de la ville

Monk : malheureusement fermé pour cause de faillite. Il va néanmoins réouvrir. Une rumeur non confirmée: c’est Henri (Resto Henri) qui aurait racheté ! 

AB Café : idéal pour manger un bout, boire un verre en musique.

Kaaitheater : Appelé autrefois le Luna Theater, ce centre d’art contemporain  abrite concerts, théâtre, danse ainsi qu’un restaurant.

Nous nous sommes, pour cet article, concentrés sur le centre ville mais il est évident que d’autres endroits existent à Saint-Gilles par exemple (Le Verschueren) et à Ixelles, du côté de la VUB (le Kultuurkafee)… 

Florence A.

Mijn mening geven

Nog eens 0 letters alvorens uw mening te posten
Door dit selectievakje aan te vinken, accepteert u de privacybeleid evenals algemene voorwaarden van Cityplug
Auteur : ()
Afmelden van profiel veranderen
Toon meer commentaren