Métro De Brouckère : un parking à vélos complètement vide

VLAN  mardi 14 mai 2019 Vlan

BRUXELLES | La station de métro De Brouckère dispose depuis peu d’un parking géant couvert pour vélos. Le souci, c’est que ses 526 places sont ultravides comme le dénonce le Part Populaire.

Après la station Bourse, c’est au métro De Brouckère de se présenter sous de nouveaux atouts. Après deux ans de travaux, elle est à nouveau complètement accessible aux voyageurs. En surface, il y a le piétonnier toujours en rénovation. Les voitures ne peuvent y circuler. C’est dans cette logique que la station De Brouckère, remise à neuf, dispose désormais d’un espace destiné à abriter les vélos. Un parking sécurisé destiné à accueillir plus de 500 vélos : 222 places en accès libre ainsi que 304 emplacements sécurisés. Pour ce dernier, le tarif est de 30 euros par an avec une ristourne à 15 € avant le 30 juin (avec le code promo cyclo50).

Piétonnier anarchique

Mais gratuit ou payant, les deux parkings à vélos sont désespérément vides. « Récemment inauguré, ce parking à vélos est totalement inoccupé et ne reflète pas les priorités de la majorité de la population et des commerçants », dénoncent les têtes de liste du Parti Populaire. Yasmine Modrikamen, Nicolas Tournay et Pierre-Emmanuel Goffinet précisent.

« Si les cyclistes ne constituent qu’une petite minorité, ils sont par contre très bien organisés et savent interpeller les politiciens. Ils sont parvenus à chasser la voiture du centre-ville, obtenir ce piétonnier anarchique, la réduction des voies automobiles et des places de parking. Cela s’est fait sans penser aux indépendants qui ont besoin de leur matériel pour travailler ou à la majorité des personnes qui n’ont pas envie de rouler à vélo lorsqu’il pleut, font les soldes ou ont simplement besoin du coffre de leur voiture ».

Et de tempérer. « La place du Miroir est le contre-exemple positif, réfléchi, d’une jolie place piétonnière qui est noire de monde en plein après-midi avec un parking souterrain. Mais au centre-ville, les gens n’osent plus venir, ne se sentent guère en sécurité et les commerçants en souffrent énormément ».

Julien SEMNINCKX

Vlan

Donner mon avis

Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de CityPlug.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profil.
Afficher plus de commentaires

Commerces à découvrir