Le projet de marina tombe à l’eau

VLAN  mercredi 12 février 2020 Vlan

ANDERLECHT | Le projet de marina sur le quai de Biestebroek est tombé dans le canal. En cause, le manque de soutien politique qui a découragé le promoteur.

Alors que de nombreux projets immobiliers, privés et publics, se développent autour du canal, force est de constater qu’ils concernent surtout des parties situées sur Neder-Over-Hembeek, Laeken et Molenbeek-Saint-Jean (avec la Grande Halle, dernière en date). Rien, par contre, du côté d’Anderlecht: le pont Marchant (rue Pierre Marchant, près du Lidl) reste fermé depuis des années, le seul pont Bollinckx encore carrossable (par miracle) ne l’est que par la grâce d’un sous-pont de dépannage (depuis 20 ans) et le projet de marina à Biestebroek (à l’angle Vander Bruggen – Demets) vient d’être jeté dans le canal. Un promoteur souhaitait y construire un vaste domaine immobilier de 302 nouveaux logements (dont un immeuble de 14 étages), 345 places de parking, un hôtel 3 étoiles de 96 chambres, une crèche pour une cinquantaine d’enfants, des restaurants et commerces de proximité, sans oublier un port de plaisance et d’accueil pour des touristes fluviaux avec capitainerie et services divers.

Vers un moulin à eau?

Un projet, également créateur d’emplois, qui ne verra finalement jamais le jour. «Au bout de cinq années de procédures pour obtenir des permis, subir des recours et savoir que je serai de toute façon attaqué sur le nouveau permis d’urbanisme, à un moment, on en a marre», soupire Philippe De Bloos, le promoteur. «Il y a eu un manque flagrant de soutien politique qui m’ont amené à conclure qu’il n’y avait pas beaucoup de vision d’avenir pour Bruxelles. Cela, alors que partout dans le monde, à Londres, Paris, Hambourg, Lyon, Chelsea, on fait des petites marinas sur le thème de l’eau. Et même à Malines, Louvain et Hasselt. Mais là, on n’est pas en région bruxelloise.»

Gaëtan Van Goidsenhoven (MR – opposition), alors qu’il était échevin de l’Urbanisme, était l’un des seuls à défendre le projet. «La nouvelle majorité anderlechtoise n’a malheureusement pas l’audace de vouloir mettre en valeur les abords du canal. C’est bien dommage car ce projet était massivement soutenu par la population et les commerçants.»

Si le futur ex-bourgmestre (PS) se vante d’avoir fait reconstruire un moulin à vent sur sa commune, son successeur peut toujours ambitionner d’y bâtir un moulin à eau.

Julien SEMNINCKX

Vlan

Donner mon avis

Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de CityPlug.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profil.
Afficher plus de commentaires

Commerces à découvrir