Les Belges du Titanic

VLAN  mardi 21 janvier 2020 Vlan

LEUZE | Le Cercle d’Histoire et d’Archéologie de Leuze propose de repartir à la rencontre des Belges embarqués sur le Titanic en 1912. Rendez-vous au cinéma Novelty, le 2 février, à 10h.

Lors de son voyage inaugural, qui prit fin tragiquement dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 au large de Terre-Neuve, le paquebot transatlantique britannique Titanic transportait 27 Belges à destination de New York. Seulement sept survécurent au naufrage.

Pour en parler, la parole est donnée à Philippe Delaunoy. Véritable passionné du Titanic, il a voulu en savoir plus, dès 1985, lors des premières images télévisées de l’épave. «Au fil des années, j’ai pu me documenter, rencontrer des descendants des survivants ou des disparus et me constituer une collection d’objets, entre autres», explique le tournaisien domicilié à Blaton. «J’ai pu lire les comptes rendus des commissions d’enquête organisées aux États-Unis et en Angleterre pour déterminer les causes du naufrage ainsi que les responsabilités. Il y a beaucoup de témoignages éclairants sur la vie à bord et sur le déroulé des événements. On se replonge dans une autre époque…»

Justement, que faisaient nos compatriotes sur ce bateau? La majorité des passagers belges, principalement venus de Flandre pour rejoindre la famille ou travailler dans les exploitations agricoles du Michigan, ont embarqué en troisième classe. «Deux ont occupé la première classe, il s’agit du diamantaire d’Anvers Jacob Birnbaum et de la chanteuse et actrice de cabaret Bertha Mayné. Cette dernière y a rejoint son amant, le joueur de hockey canadien Quigg Baxter, sous un nom d’emprunt. Malheureusement, Quigg a juste eu le temps d’embarquer sa douce dans une chaloupe de sauvetage, tout en la présentant à sa famille, avant de périr. Une histoire dont se serait inspiré James Cameron pour son film, Titanic. D’après la légende…»

Philippe Delaunoy a aussi investigué auprès de la famille de Georges Krins, violoncelliste originaire de Spa, qui dirigeait le «Trio String Orchestra» à bord du navire. Il avait fait le Conservatoire de Liège et avait joué à Paris et Londres, avant d’embarquer sur le Titanic. Il est décédé à 23 ans dans le naufrage.

Cette conférence est le moyen idéal de parcourir l’histoire du Titanic et de ses passagers par le regard éclairé de son orateur. Des objets du Titanic seront également visibles.

Massimo Di Emidio

Infos et inscriptions: 069/662814 ou echalleuze@gmail.com

Vlan

Donner mon avis

Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de CityPlug.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profil.
Afficher plus de commentaires

Commerces à découvrir